Qu'est-ce qu'une marque de motif ? Comment la protéger ?

Propriété intellectuelle 227 Vues

Le signe choisi en tant que marque peut prendre de nombreuses formes variées. Il peut s’agir d’un mot, un slogan, des chiffres, un logo, un dessin, un son ou une combinaison d'images et de sons... Nous nous pencherons ici sur la marque de motif qui va se caractériser par la répétition régulière d’un ensemble d’éléments.

Histoire de la protection des marques en France

L'Institut National de la Propriété Industrielle (INPI) conserve l’ensemble des marques enregistrées en France depuis l’adoption de la loi du 23 juin 1857, fondant le droit des marques de fabrique et de commerce.

Cette loi définissait les marques de fabrique et de commerce comme :

Les noms sous une forme distinctive, les dénominations, emblèmes, empreintes, timbres, cachets, vignettes, reliefs, lettres, chiffres, enveloppes, et tout autre signe servant à distinguer les produits d’une fabrique ou les objets d’un commerce.

La loi du 31 décembre 1964 est venue bouleverser les règles et modalités en vigueur. Elle a notamment rendu obligatoire le dépôt d’une marque afin d’en acquérir la propriété. Aujourd’hui, pour être protégée, une marque doit être déposée auprès de l'Institut National de la Propriété Industrielle (INPI). Une fois le dépôt effectué, le déposant dispose d’un droit exclusif sur celle-ci.

La loi a continué d'évoluer tout au long du 20ème siècle, permettant la protection de formes de marques supplémentaires. Ainsi, la loi du 4 janvier 1991 a apporté une nouvelle définition de la marque de fabrique, de commerce ou de service "un signe susceptible de représentation graphique servant à distinguer les produits ou services d’une personne physique ou morale".

Elle était accompagnée d’une liste non-exhaustive de signes pouvant constituer une marque comme les "dessins, étiquettes, cachets, lisières, reliefs, hologrammes, logos, images de synthèse ; les formes, notamment celles du produit ou de son conditionnement ou celles caractérisant un service ; les dispositions, combinaisons ou nuances de couleurs".

Aujourd’hui, l’article L711-1 du Code de la propriété intellectuelle a récemment fait l’objet d’une réforme dans le cadre de la transposition de la directive (UE) 2015/2436 du Parlement européen et du Conseil du 16 décembre 2015.

L’article dispose que :

La marque de produits ou de services est un signe servant à distinguer les produits ou services d'une personne physique ou morale de ceux d'autres personnes physiques ou morales. Ce signe doit pouvoir être représenté dans le registre national des marques de manière à permettre à toute personne de déterminer précisément et clairement l’objet de la protection conférée à son titulaire.

Plus aucun exemple n’y figurant, cela semble faciliter la protection de marques non-traditionnelles, c’est-à-dire qui ne sont pas exclusivement composées d’éléments verbaux et/ou figuratifs et également permettre la protection de nouvelles formes de signes.

Les types de marques et les conditions à remplir

De nos jours, le signe que vous allez choisir en tant que marque peut prendre de nombreuses formes variées. Il peut s’agir d’un mot, un slogan, des chiffres, un logo, un dessin, un son ou une combinaison d'images et de sons... Nous nous pencherons dans cet article sur la marque de motif qui va se caractériser par la répétition régulière d’un ensemble d’éléments.

Pour être déposée et bénéficier d’une protection, une marque doit répondre à plusieurs conditions :

  • elle doit être disponible, c'est-à-dire qu'elle ne doit pas avoir été déjà déposée,
  • conforme à l’ordre public et ne pas tromper le consommateur,
  • être distinctive, c’est-à-dire qu’elle doit permettre au consommateur d’identifier l’origine commerciale des produits ou services en question et de les différencier de la concurrence.

Lors de la procédure d’enregistrement, l'INPI recherche si le signe répond bien à ces conditions. Cette appréciation n’est pas réalisée de manière absolue, mais en se mettant à la place d’un consommateur moyen.

Pour s’assurer que cette dernière condition est bien remplie, les juges prennent généralement en compte d’autres éléments comme la complexité du signe, la présence d’une particularité au sein de celui-ci ou encore l’usage continu qui a pu en être fait auparavant. Ils sont très exigeants dans leur appréciation pour éviter tout risque de confusion entre deux signes évoquant le même genre de motif dans le futur.

L’acquisition du caractère distinctif par l’usage est possible et est prévu par différents textes juridiques comme les articles L711-2 du Code de la propriété intellectuelle, 3.3 de la directive 2008/95 du 22 octobre 2008, et 7.3 et 52.2 du règlement 207/2009 du 26 février 2009.

Pour profiter de cette possibilité, la preuve d’un usage continu, intensif et de longue durée doit être apportée.

Exemple :
Ce fut par exemple le cas pour la société Christian Dior Couture. Dans un arrêt rendu par le Tribunal de Grande Instance de Paris le 13 janvier 2011, les juges ont retenu le caractère distinctif de la marque représentant le motif « cannage » en considérant qu’elle l’avait utilisé « de façon intensive et transversale sur un certain nombre de produits très divers de sorte qu’elle est devenue un code de la maison Dior ».

Au niveau communautaire, l’acquisition du caractère distinctif par l’usage s’avère être plus compliqué et la charge de la preuve relativement lourde puisque celle-ci doit être apportée dans chacun des États membres de l’Union européenne lors du dépôt de la marque et pas seulement sur une partie de son territoire. La société Louis Vuitton s’est retrouvée confrontée à cette problématique comme l’illustre un arrêt rendu par le Tribunal de l’Union européenne le 21 avril 2015, concernant le dépôt de ses célèbres motifs.

La procédure de dépôt de marque

Afin de devenir propriétaire d’une marque, il est indispensable de la déposer auprès de l'Institut national de la propriété industrielle (INPI). Pour cela, plusieurs étapes sont à accomplir.

Détermination des produits et/ou services

Tout d’abord, il vous revient de déterminer précisément les produits et/ou services pour lesquels vous souhaitez utiliser votre marque. Notez que la protection que vous obtiendrez dépendra uniquement des produits et services que vous aurez mentionnés.

Une fois identifiés, il faudra les ordonner en fonction de la classification internationale dite classification de Nice.

Bon à savoir :
Une fois le dépôt effectué, il ne sera plus possible d’ajouter de nouveaux produits ou services.

Vérification de la disponibilité de la marque

Cette étape n’est pas obligatoire, mais elle est vivement conseillée. Avant d’effectuer tout dépôt, il faut vous assurer que le signe choisi est disponible. Il ne doit ni reproduire, ni imiter un signe bénéficiant d’un droit antérieur pour des produits qui seraient identiques ou similaires aux vôtres.

Cette vérification de disponibilité de la marque est appelée recherche d'antériorités.

Cette étape ne doit pas être délaissée et doit être effectuée avec minutie. En effet, si votre marque n’est pas disponible, elle pourra être contestée par les propriétaires des droits antérieurs afin de vous empêcher de l’exploiter dans le cadre d'une action en opposition.

Dépôt et enregistrement de la marque

Une fois votre marque déposée auprès de l'INPI, l'institut vous transmettra un récépissé de votre dépôt vous indiquant la date et le numéro national de celui-ci. L'INPI va alors procéder à l’examination de votre demande et vous indiquera ses objections, observations ou oppositions. En parallèle, votre marque peut faire l’objet d’une opposition ou d’observations par n’importe quelle personne pendant une durée de deux mois, d'où l'importance d'effectuer une recherche d'antériorités au préalable.

Vous pouvez ensuite régulariser les erreurs et/ou contester ces arguments. Notez que l’INPI peut décider de rejeter totalement ou partiellement votre demande.

Après un délai minimal de cinq mois, une fois la procédure d’examen du dossier achevée, l’INPI publiera l’enregistrement du dépôt au Bulletin officiel de la propriété industrielle (BOPI) et vous enverra un certificat attestant que votre marque est enregistrée. 

La jurisprudence du dépôt de marque de motif

Dans un arrêt du 8 janvier 2021, la cour d'appel de Paris a refusé d’accorder la protection du droit des marques à un motif de surface demandé par la célèbre marque allemande Birkenstock, car elle a considéré qu’il n'était pas suffisamment distinctif. Comme nous l’avons mentionné ci-dessus, pour constituer une marque, plusieurs conditions doivent être remplies : le signe doit être distinctif, disponible, conforme à l’ordre public et ne pas tromper le consommateur.

Rappel :
La marque de motif se caractérise par la répétition régulière d’un ensemble d’éléments.

Dans cette décision, la Cour d’Appel de Paris a confirmé la décision de l'INPI. Celui-ci avait refusé d’enregistrer cette marque portant sur un signe se trouvant sur la semelle de chaussures et “composé d’un entrelacement de lignes courbes formant un motif répétitif, d’apparence simple et banale, le motif en forme d’os stylisé invoqué par la requérante, à [le] supposer caractérisé, ne présentant pas de particularité notable”.

Elle a considéré que “le signe en cause sera appréhendé par le public moyen dont le niveau d’attention est peu élevé ou même par un consommateur plus avisé comme un simple motif de surface qui se confond avec l’aspect des produits désignés et non comme une indication d’origine commerciale particulière”, et donc que le critère de la distinctivité n’était pas rempli.

On peut donc supposer que l’appréciation et la décision de la Cour auraient été différentes si “le public moyen” était habitué à percevoir des signes que l’on pourrait considérer comme distinctifs dans les motifs se trouvant sur la semelle de chaussures.

De manière générale, la Cour applique les critères classiques d’appréciation de la condition de distinctivité d’un signe de manière plus stricte lorsqu’il s’agit de marques non traditionnelles.

Image de Anaïs ROBIN

Juriste, titulaire d'un Master 2 Droit de la coopération économique et des affaires internationales à l'université de Hanoï, Vietnam et d'un Master 1 Droit privé international et comparé à l'université de Turin, Italie.

Obtenez un devis en 24 heures par nos avocats
Prestation demandée :

Merci de sélectionner le thème de votre devis

Pays ou organisation :
Type de contrat :
Votre besoin :
Votre besoin :
Votre besoin :
Type de règlement :
Votre besoin :
Vos informations :

* : champs obligatoires

Lectures en lien
Différents designs de canettes présentant des similitudes
Propriete intellectuelle 1250 Vues

Lorsque l’on recherche un nom de marque, il peut être tentant d’opter pour une marque similaire à l’une de celles déjà existante, en misant sur les différences entre les deux. Il convient de mettre en garde contre cette pratique.

une bibliothèque avec des statues de bustes
Propriete intellectuelle 1909 Vues

Plusieurs conditions sont nécessaires pour déposer une marque, et notamment la licéité de la marque. Pour qu’une marque soit licite, elle ne doit pas contrevenir à certaines conventions, à l’ordre public ou aux bonnes mœurs, et ne doit pas être de nature à tromper le public.

Pull mettant en avant le logo Nike, illustration d'une marque verbale
Propriete intellectuelle 1349 Vues

On entend d'une marque figurative une marque qui emploie des caractères, une stylisation, une mise en page non standard, ou bien une caractéristique graphique ou une couleur.

Bouteille de parfum Channel, exemple d'une marque verbale
Propriete intellectuelle 1544 Vues

On entend d'une marque verbale, une marque composée exclusivement de mots, de lettres, chiffres ou autres caractères typographiques standards, ou encore d’une combinaison de ceux-ci.

Canette de Coca-Cola, illustration d'une marque semi-figurative
Propriete intellectuelle 3808 Vues

Déposer une marque semi-figurative consiste à déposer une marque composée d’un nom et d’un dessin, afin de différencier des produits ou des services sur un marché.

Bouteille de Coca-Cola tenue en main, illustration d'une marque tridimensionnelle
Propriete intellectuelle 864 Vues

Le dépôt d'une marque tridimensionnelle consiste à déposer une représentation graphique en trois dimensions, afin de différencier des produits ou des services sur un marché.

Logo de Netflix au moment où se produit le son caractéristique de la marque, illustration d'une marque sonore
Propriete intellectuelle 1777 Vues

Déposer une marque sonore consiste à déposer un son ou déposer une phrase musicale (susceptible de représentation graphique), afin de distinguer des produits ou des services.

Photo d'un microscope dans un laboratoire, illustrant le dépôt de brevet
Propriete intellectuelle 3402 Vues

Toute entreprise, quelle que soit sa taille peut être amenée un jour à déposer une demande de brevet en raison de la découverte, dans le cadre de son activité, d’un produit, d’un procédé ou d’une application particulière.

Bâtiment blanc et orange, d'une architecture moderne
Propriete intellectuelle 1882 Vues

Découvrez les enjeux du dépôt d'une marque en France, quels en sont les mécanismes ainsi que les règles qui régissent son enregistrement auprès de l'INPI.

Rue remplie de panneaux numériques publicitaires
Propriete intellectuelle 1622 Vues

Il y a un intérêt primordial à enregistrer une marque. Le dépôt interdit aux concurrents d’utiliser la marque concernée dans le commerce. Le dépôt de marque nécessite cependant l'accomplissement d'une procédure d’enregistrement de marque .

Plusieurs canettes ou bouteilles de sodas
Propriete intellectuelle 862 Vues

Vous n’êtes peut-être pas le premier à avoir l’idée d’utiliser un nom ou un logo, un concurrent l’utilise peut-être déjà dans votre domaine d’activité. Vous risquez dès lors une action en contrefaçon.

Palettes de couleurs
Propriete intellectuelle 5103 Vues

Parmi les conditions de validité de l’enregistrement d’une marque, est exigé le caractère distinctif du signe. La distinctivité de la marque est la fonction essentielle de celle-ci et permet de différencier des produits et services de ceux de concurrents.

Homme travaillant sur son ordinateur au développement d'une identité de marque
Propriete intellectuelle 2855 Vues

Le dépôt d’une marque à l’INPI permet à son titulaire de faire interdire son usage par des entreprises concurrentes. Cette protection ne doit toutefois pas interdire aux autres commerçants l'utilisation de mots habituels pour présenter leurs produits ou services.

Une personne signant un contrat
Contrats 2942 Vues

L'un entraîne une cession totale du droit de propriété sur une marque, tandis que l'autre est utilisé pour donner la permission à quelqu'un d'utiliser une marque sous certaines conditions.

Rue remplie de panneaux numériques publicitaires
Propriete intellectuelle 2520 Vues

Une fois la marque déposée auprès de l’INPI, celle-ci est protégée de toute atteinte par un concurrent et ce pour une durée de protection de 10 ans. Au terme de ce délai, il conviendra de renouveler la marque.

Ecrans d'ordinateur avec du code d'affiché
Propriete intellectuelle 1450 Vues

Le logiciel constitue une arme industrielle essentielle pour les entreprises innovant dans ce secteur de l’économie et par conséquent, au même titre qu’un brevet, une protection est fondamentale.

statue d'une femme aux yeux bandés, avec une balance et une épée, symbolisant la Justice
Propriete intellectuelle 2717 Vues

Si un concurrent dépose une marque similaire dans la même sphère d’activité, un recours en contrefaçon de marque sera ouvert au déposant. Le contrefacteur s'expose ainsi à des sanctions civiles et pénales.

Marteau de président, utilisé dans les tribunaux
Propriete intellectuelle 858 Vues

La marque est le signe le plus répandu parmi les signes distinctifs en droit de la propriété industrielle. La marque permet à son titulaire de disposer d’un monopole d’exploitation.

une machine à écrire de laquelle sort une feuille de papier où l'on voit écrit "copyright claim"
Propriete intellectuelle 17809 Vues

Instituée par l’Arrangement de Nice de 1957, la classification de Nice est une classification internationale constituée de différents produits et services et dédiée à l’enregistrement des marques. Tous les produits et services sont rangés au sein de 45 classes.

logo de l'INPI
Propriete intellectuelle 2162 Vues

Le dépôt de marque en France s'effectue auprès de l'Institut National de la Propriété Industrielle, dit INPI. Afin de déposer une marque il conviendra de s'assurer qu'elle est disponible, ce afin d'éviter d'éventuelles actions en contrefaçon, pour cela nous vous recommandons d'effectuer une recherche d'antériorités.

logo de l'uspto
Propriete intellectuelle 2007 Vues

Comment déposer une marque aux États-Unis ? Quelles sont les différences entre le registre de dépôt principal et le registre additionnel ? Quel est le processus de dépôt ? Découvrez concrètement comment déposer une marque aux USA.

logo de l'EUIPO
Propriete intellectuelle 1590 Vues

Après avoir choisi un nom de votre marque la prochaine étape consiste à savoir comment le protéger. Il s’agit de savoir quelle est la procédure à suivre pour protéger sa marque dans toute l'Union Européenne ? Quelle est l'étendue de cette protection ? Pour quel coût ?

une femme tendant les mains en signe de protection
Propriete intellectuelle 1763 Vues

Qu'est-ce qu'une action en opposition à l'enregistrement d'une marque ? Qui peut l'exercer ? Auprès de qui ? Sous quel délai ? Analyse de ce mécanisme nécessaire à la protection des droits du titulaire d'une marque.

une loupe sur fond bleu
Propriete intellectuelle 2037 Vues

Déposer une marque nécessite plusieurs conditions, il faut notamment que la marque soit disponible, c’est-à-dire qu’elle ne soit pas déjà exploitée par une autre personne. Pour vérifier la disponibilité de la marque, il faut effectuer une recherche d’antériorité.

Un tribunal prit en photo en contre-plongée
Propriete intellectuelle 565 Vues

À l’heure actuelle, la procédure pour protéger une innovation dans l’Union Européenne est onéreuse et peu harmonieuse en raison de l’absence d’un système unifié. Le brevet unitaire européen va changer la donne en renforçant et en complétant le cadre de protection actuel. Analyse de ce nouveau mécanisme de dépôt.

une main d'un robot blanc
Propriete intellectuelle 667 Vues

L'intelligence artificielle n’était au début qu’un simple outil d’aide à la création et permettait de faciliter la tâche à l’homme. Elle peut aujourd’hui générer une création, de façon autonome ou quasi-autonome, non supervisée par l’homme, ce qui engendre de nombreux défis juridiques quant à la réglementation des activités qui lui sont liées.

une machine à écrire de laquelle sort une feuille de papier où l'on voit écrit "copyright claim"
Propriete intellectuelle 906 Vues

Il existe différentes manières pour un créateur de revendiquer son travail : le dépôt de brevets, de marques ou encore les droits d’auteur lui permettent d’obtenir une protection de sa propriété intellectuelle, à condition que certaines conditions soient remplies. Analyse des différentes options qui s'offrent au créateur.

pièce d'art, un arc en ciel de couleurs
Propriete intellectuelle 228 Vues

L’orange d'Hermès, le lilas de Milka ou encore le rouge de Coca-Cola... ces couleurs vous parlent sûrement. De nos jours, le choix d'une teinte contribue au succès des plus grandes entreprises, tant à l’échelle nationale qu’internationale. Dans quelles situations le dépôt d’une marque de couleur est-il permis ? Quel est l'intérêt ?

une pellicule utilisée dans les anciennes caméras
Propriete intellectuelle 216 Vues

Les marques sont nombreuses et peuvent revêtir des formes variées et diverses telles qu’un simple nom, un logo, un dessin, des chiffres, un slogan… Lors de la création d’une marque, se pose la question de son dépôt auprès de l’office de l’INPI, étape indispensable à son existence réelle et assurant sa protection.

photo artistique d'un verre avec des effets de lumière
Propriete intellectuelle 156 Vues

Les marques sont nombreuses et peuvent revêtir diverses formes telles qu’un simple nom, un logo, un dessin, des chiffres, un slogan, etc. Lors de la création d’une marque, se pose la question de son dépôt auprès de l’office de propriété industrielle, étape indispensable à son existence réelle et assurant sa protection.

une personne tenant un marqueur noir
Propriete intellectuelle 128 Vues

Le dépôt de ses dessins ou modèles est un atout commercial non négligeable pour les dirigeants de société et les micro-entrepreneurs. Il permet aux déposants de protéger leurs créations, d’en tirer des revenus et de se défendre face à d’éventuelles contrefaçons.

Un tribunal prit en photo en contre-plongée
Propriete intellectuelle 75 Vues

Déposer un brevet, une marque, des innovations et créations ou bien encore un dessin est le moyen d’obtenir un monopole sur son exploitation, de se défendre en cas de contrefaçon et de se différencier de la concurrence. Pour cela, il existe différents organismes mondiaux à travers le globe.