La société holding : comment la constituer ?

Sociétés 277 Vues 0 commentaire

Qu'est-ce qu'une société holding ? Quelle forme peut-elle revêtir ? Quelles sont les différentes possibilités pour la constituer ? Nous vous apportons des réponses sur cette société classiquement utilisée dans le monde de la gestion des groupes d'entreprises.

Principe de la société holding 

La société holding est une structure sociétaire en société civile (SC), société à responsabilité limitée (dite SARL) ou en société par actions simplifiée (SAS) pluripersonnelle ou unipersonnelle dont l'objet social est la détention d'autres structures sociétaires.

Classiquement, elle est utilisée dans le monde de la gestion des groupes d’entreprises. Il s'agit pour le chef d'entreprise d'organiser la gestion de ces entreprises et organiser, à coût fiscal faible, le transfert d'argent entre la société mère et les filiales.

Créer une société holding permet d'accéder à deux régimes fiscaux de faveur entre le régime mère-fille d'une part (article 205 du Code général des impôts) et l'intégration fiscale d’autre part (article 223 A du Code général des impôts), tout en centralisant en un seul endroit les flux financiers du groupe.

Constitution du capital social de la holding

A la création de la société holding, deux méthodes sont à la disposition du dirigeant pour constituer sur le capital social :

  1. L'apport des titres de la société cible dès la création :

    Cette option permet d'apporter les titres dès la rédaction des statuts de la holding par simple mention de l'apport dans la constitution du paragraphe relatif au capital social. Elle nécessite néanmoins la modification des statuts de la société cible et leur enregistrement afin de préserver la cohérence des associés présents.

    Dans ce cas, un contrôle préalable des modalités de cession des parts de la société cible est indispensable afin de respecter un éventuel formalisme issu de droit de préférence, de préemption ou encore une clause d’agrément.

  2. La vente des titres à la société holding :

    Le second cas permet d'obtenir en contrepartie des droits sociaux dans la structure d'acquisition, là où la seconde permet de retirer de l'argent uniquement (article 1583 du Code civil). Le choix entre ces deux possibilités est crucial s'agissant des parts sociales puisque dans le cadre d'une vente, il expose au risque de plus-value générée ainsi qu'à des frais d'actes et d'enregistrement supplémentaires.

Dans tous les cas, les frais afférents à la seule constitution et enregistrement des actes relatifs à la holding demeureront inchangés (arrêté du 26 février 2016 fixant les tarifs réglementés des greffiers des tribunaux de commerce).

Image de Jean-René DONNADIEU

Titulaire d'un master 2 en droit notarial ainsi que d'un master 2 en droit et gestion du patrimoine, réalisés à l'université de Bordeaux.

Obtenez un devis en 24 heures par nos avocats

Prestation demandée :

Merci de sélectionner le thème de votre devis

Pays ou organisation :

Type de contrat :

Votre besoin :

Votre besoin :

Votre besoin :

Type de règlement :

Votre besoin :

Vos informations :

* : champs obligatoires

Lectures en lien

photo en noir et blanc de quelqu'un tapant au clavier de son MacBook

RGPD : l'opt-in / opt-out, la question du consentement

Donnees personnelles 239 Vues 0 commentaire

Le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) est entré en vigueur le 25 mai 2018, son objectif est de renforcer et d’harmoniser la sécurité liée au traitement des données personnelles des citoyens de l’Union européenne. Certaines de ses dispositions traitent de la question du consentement à la collecte de données.

des produits cosmétiques

Quelles sont les particularités de la vente de cosmétiques sur Internet ?

E-commerce 220 Vues 0 commentaire

La vente de produits cosmétiques est encadrée par la loi et des obligations pèsent sur le distributeur de tels produits, notamment en raison des risques pour la santé qui peuvent résulter de la vente de produits non-conformes. Découvrez les spécificités liées à la vente de produits cosmétiques sur Internet.

paysage d'une ville avec des gratte-ciels

Holding et financement de filiales : la convention de trésorerie intragroupe

Societes 205 Vues 0 commentaire

Aussi appréciée par les dirigeants que traquée par les administrations, la convention de trésorerie est une solution de financement intragroupe qui a, sur le papier, tout pour plaire : acte sous-seing privé, informel, souple et opposable à l’administration fiscale, faut-il pour autant y céder à tout prix ? 

une personne signant un contrat

Pacte d'actionnaire : qu'est-ce qu'une clause d'agrément ?

Societes 79 Vues 0 commentaire

La composition de l’actionnariat est fondamentale pour assurer le contrôle et la pérennité d’une société, notamment familiale. Pour assurer un contrôle de l’entrée des nouveaux associés de la société, une clause d’agrément peut être insérée dans les statuts. Analyse du fonctionnement de cette clause.

un homme signant un document

La clause d'anatocisme, pourquoi et comment faire ?

Contrats 43 Vues 0 commentaire

La clause d’anatocisme est devenue une clause standard dans les contrats de crédits et dans les contrats commerciaux, il est donc important de comprendre le mécanisme de l’anatocisme (ou capitalisation des intérêts). Analyse de la clause d'anatocisme et de son encadrement.